L’amélioration du confort d’une maison traditionnelle : traitement de l’humidité et des entrées d’air « sauvages »

Les propriétaires de cette maison ancienne déploraient un tel : « inconfort, dû au manque d’isolation de la maison et aux courants d’air du rez-de-chaussée », qui les a obligés à délaisser certaines pièces du rez-de-chaussée, jugées trop humides et trop froides. La grange attenante était également tellement froide et humide que son aménagement était inenvisageable.

Face à cette difficulté, ils ont fait appel à Stéphane Charles de Chanvre et Bois Conseil, un ancien artisan qui aujourd’hui se consacre à des activités de conseils pour accompagner les propriétaires. « Les maisons traditionnelles sont construites sur le sol, sans vide sanitaire, avec un plancher construit directement sur le sol. Il y a ici de gros problème d’étanchéité à l’air venant du plancher du rez-de-chaussée ! J’ai conseillé de réaliser une étude thermique et j’ai fait une visite approfondie des lieux, pour localiser les entrées d’air. C’est indispensable quand on veut y remédier efficacement, avec des matériaux appropriés  et de bonnes techniques de pose ».

Il a conseillé pour les pièces du rez-de-chaussée et la grange l’isolation du plancher du rez-de-chaussée, qui a été relevé de quelques centimètres afin de pouvoir poser 4 cm de liège. De surcroît, l’étanchéité à l’air a été renforcée par la pose d’un pare pluie. Pour améliorer la performance thermique de la maison et diminuer les consommations, il a aussi recommandé d’autres travaux, guidés par l’étude thermique : l’isolation du toit (10 cm de fibre de bois), l’isolation des murs Nord et Est, les plus exposés au froid, en ouate de cellulose (6 cm), et l’isolation des murs d’une pièce par l’intérieur en chaux-chanvre (mélange réalisé à base de chaux, de paille de chanvre broyée et de sable). Là encore, il s’est montré vigilant quant au choix des matériaux : « Il a été guidé par les contraintes liées à l’isolation d’un mur ancien en pierre : il faut permettre des remontées capillaires et faciliter la circulation de la vapeur d’eau. Ici nous avons installé un isolant capillaire (isolant végétal) composé de fibre de bois collé au mur ».

Le remplacement des menuiseries par du double vitrage et une ventilation simple flux (VMC) sont venues compléter ces travaux. Réalisés par d’autres entreprises, Stéphane Charles a conseillé les propriétaires sur le choix des entreprises et s’est chargé de la coordination, pour vérifier la bonne mise en œuvre des différents matériaux et pour la plus grande satisfaction des propriétaires.

Au final, ces travaux permettront de diviser par trois la dépense énergétique par m2 (en passant d’une étiquette de DPE de G à D), ainsi que les  émissions de gaz à effet de serre (passage de l’étiquette « émissions de gaz à effet de serre » de G à E). Une réussite tant du point de vue environnemental que financier !

Après quatre mois de travaux, les propriétaires expriment leur satisfaction : « le chantier touche à sa fin. Sans avoir commencé à chauffer la maison, nous ressentons déjà un meilleur confort. Nous sommes satisfaits de notre investissement, 30 000 euros pour l’isolation, 8 000 euros pour les menuiseries, plus le prix de l’étude faite par Febus Eco Habitat (selon la superficie du bâtiment de 800 à 1 500 €). Cela nous permet de gagner en espace : on va enfin pouvoir occuper les pièces du rez-de-chaussée et la grange ! Et nous sommes très content du nouveau bureau, et de l’aspect esthétique de l’enduit chaux-chanvre ».

Pour eux, la réussite de l’opération doit beaucoup à la qualité des conseils de M. Charles, qui connaît bien les spécificités du bâti local, et qui a pris soin d’analyser les problèmes de confort et d’isolation. Des précautions parfois nécessaires pour prescrire des travaux thermiquement efficaces tout en respectant notre patrimoine local. Le sérieux des entreprises qui sont intervenues a par ailleurs permis de s’assurer d’une mise en œuvre de qualité.

Rehaussement du plancher
Le bureau après travaux, à droite le mur en enduit chaux et chanvre

Les intervenants

Conseil et accompagnement des travaux

Stéphane Charles
ECO BAT CONSEIL (anciennement Chanvre et bois Conseil) *
Col des Bordères 65400 ARRENS MARSOUS
Tél. : 05 62 97 47 68
www.ecobat65.fr

* : Désormais, M. Charles est habilité à réaliser des études thermiques

Études thermiques

FEBUS ECO HABITAT
ZA du Pesqué 18, avenue du Pesqué - 64300 ORTHEZ
Tél. : 05 59 69 43 81
http://www.ecohab.fr/

Travaux d’isolation

DE FOND EN COMBLE
12 rue Pradot 65400 ARRENS MARSOUS
Tél. : 05 62 97 42 29
http://www.defondencomble-isolation.fr   

Partagez