Une isolation performante réalisée en deux temps

Le propriétaire a décidé d'aménager ses combles, quelques années après l'achat de la maison. A cette occasion, la toiture a fait l'objet d'une isolation performante : isolation de la toiture et pose d'un isolant en sous face de plancher. Suite aux conseils du couvreur, les deux pignons ont été isolés par l'extérieur avant d'être recouverts d'ardoises sur la hauteur du premier étage.

Pour chauffer l'étage, un second insert est venu s'ajouter à l'étage à celui du rez-de-chaussée. Le mur du pignon où il a été installé à été isolé avec 20 cm de laine de roche, matériaux choisi du fait de sa très bonne résistance au feu. 

L'isolation des murs par l'extérieur et du vide sanitaire

Très soucieux de limiter les déperditions de chaleur et donc ses factures d'énergie, le propriétaire a souhaité isoler ce qui ne l'était pas encore dans cette maison. Les fenêtres étant déjà en double-vitrage, ce sont les murs qui ont été isolés, de même que le vide-sanitaire. Pour plusieurs raisons ont conduit au choix de l'isolation par l'extérieur :

  • bonne performance de cette solution,
  • aucune perte de surface habitable,
  • faible surface à isoler du fait de la présence d'une véranda double-vitrage sur une grande partie de la maison,
  • et surtout moindre gêne liés au travaux : ils sont faits à l'extérieur du logement, il n'est pas nécessaire de reprendre les réseaux d'eau chaude et d'électricité, ainsi que la décoration, contrairement à la solution de l'isolation par l'intérieur.

Le choix de l'entreprise

Le propriétaire entre en contact avec BPRH qui était intervenu chez sa belle-sœur et il demande à avoir les coordonnées d'un ancien client en isolation thermique par l'extérieur. Il va voir cette maison et face à la satisfaction des clients, demande un devis à BPRH. Très vite en confiance, il ne demande pas d'autre devis.

Les conseils de l'entreprise

Le vide-sanitaire était tellement humide que des gouttelettes de condensation se formaient au plafond. BPRH diagnostique un renouvellement d'air insuffisant et propose la mise en place d'une ventilation avec bouches d'extraction, humidité et performance thermique ne faisant pas bon ménage.

Afin de parfaire l'isolation, BPRH conseille également au propriétaire de " couper " thermiquement la maison du garage qui y est accolé. Le propriétaire réalisera lui-même ces travaux.

Enfin, pour l'aider à financer ses travaux, l'entreprise propose un Eco Prêt à taux zéro et se charge du montage du dossier qui est rapidement accepté.

Des résultats sensibles au niveau du chauffage

Si la maison est équipée d'une chaudière gaz, c'est principalement au bois que le propriétaire se chauffe. Suite aux travaux, deux constats : son fournisseur de gaz lui rembourse un trop perçu sur les consommations de l'hiver et alors qu'il fallait refaire du feu dés 8h du matin, la chaleur reste dorénavant jusqu'aux environs de midi. Quant au confort, il est désormais agréable de marcher pieds nus depuis que le niveau bas de la maison a été isolé. Enfin, même par grosse chaleur, la maison conserve sa fraîcheur en été.

L'envie de devenir producteur d'électricité

Le propriétaire souhaite diminuer au maximum ses consommations et donc rendre son logement « producteur d'électricité ». Il envisage d'abord la pose d'une micro-éolienne, mais les maisons voisines coupent les vents dominants. Il réfléchit alors au solaire : mais il lui faudrait abattre ses deux plus beaux arbres… Ce sera donc une chaudière électrogène gaz, lorsque cette solution sera sur le marché français, ce qui devrait être le cas courant 2011.

L'avis de l'expert

  • Les opportunités de travaux ont été bien exploitées sur cette maison avec une isolation des combles et pignons au moment de l'aménagement de l'étage.
  • Le propriétaire a respecté les priorités d'isolation : le niveau supérieur, puis les murs et le plancher bas. Comme les fenêtres sont déjà en double-vitrage, les besoins d'énergie pour le chauffage sont limités au maximum. 
  • L'entreprise a veillé à éviter les ponts thermiques en dessous de la dalle en injectant dans les parpaings de la mousse de polyuréthane.
  • Le proprétaire a fait un bon calcul en choisissant des performances importantes des isolants, le surcoût par rapport aux performances "standards" étant marginal.
  • Le fait d'avoir isolé avant de moderniser son installation de chauffage lui permettra de recourir à des équipements moins puissants, et donc moins onéreux.

Au total, ces travaux conduisent à une étiquette énergie du Diagnostic de Performance Energétique (DPE) estimée à C, avec une consommation d'énergie d'environ 600 € / an.

Les coordonnées de l'entreprise

B.P.R.H. (Ets Périgault) :
2 allée des Courreaux, 56270 Ploemeur
Tél. : 02 97 86 94 71

Partagez