Climatisation, ventilation et énergies renouvelables

Que dit la réglementation sur la climatisation ?

L’idéal est de s’en passer en optant pour des modes de climatisation naturels. Dans le cas où l’installation d’un climatiseur est indispensable, il faut équiper toutes les baies des pièces concernées (sauf celles au nord) de protections solaires mobiles. Dans le cas d’un climatiseur de puissance inférieure ou égale à 12 kW, son étiquette énergie doit classer l’appareil en A ou B uniquement.

Que dit la réglementation sur la ventilation ?

À l’occasion de travaux d’isolation des murs de votre logement, vous devez garder les grilles d’aération existantes, sauf si vous faites installer un autre système de ventilation. Des entrées d’air doivent être intégrées sur les nouvelles fenêtres et portes-fenêtres des pièces principales, sauf s’il en existe déjà. Selon la réglementation, la consommation maximale admise pour les nouveaux ventilateurs de VMC est de 0,25 Wh/m3 par ventilateur. Un professionnel vous donnera plus de précisions. 

Que dit la réglementation sur le chauffage au bois ?

Le bois est la seule énergie renouvelable actuellement concernée par cette réglementation. Votre  chaudière à bois devra avoir un rendement minimal, qui est fonction de sa puissance.

Il est recommandé par l’ADEME de s’équiper de matériel labellisé «Flamme Verte».

Que dit la réglementation sur l’énergie solaire ?

La réglementation n’établit pas de règle sur les chauffe-eau solaires (solaire thermique), ni sur les systèmes solaires de production d’électricité (solaire photovoltaïque). Ils font appel à une source d’énergie inépuisable, gratuite, et non polluante. En revanche, l’ADEME recommande le choix de matériels certifiés (Solar Keymark, CSTBat).

Consulter la rubrique énergies nouvelles et renouvelables

 

Contenu rédigé par le Club de l'Amélioration de l'Habitat.

Partagez