Chauffage électrique

L’écart de prix entre les kWh électrique et gaz naturel a longtemps joué en défaveur des solutions électriques. Mais cet écart de prix s’est sensiblement resserré depuis quelques années, et il est tout à fait possible d’obtenir une bonne performance économique en chauffage électrique, surtout avec des appareils récents.

Quelles sont les différentes solutions ?

Parmi les très nombreuses solutions de chauffage électrique, nous présentons ici les principaux types de radiateurs fixes, ainsi que les solutions de chauffage électriques intégrées (plafond ou plancher rayonnant).

Les radiateurs électriques

Convecteurs

Les convecteurs ont beaucoup évolué depuis quelques années ; les modèles récents sont maintenant équipés de thermostats électroniques qui les rendent bien plus économes que par le passé.

Le convecteur repose sur le principe de la convection, c'est-à-dire diffusion de la chaleur  par un mouvement d’air : l’air froid entre par le bas de l’appareil, se réchauffe au contact de la résistance électrique placée à l’intérieur de l’appareil et ressort par le haut. Un ventilateur accélère la diffusion d’air chaud pour chauffer rapidement la pièce.

Parmi les avantages, à noter la montée rapide en température, et le faible encombrement au mur.

Panneaux rayonnants

Une plaque contenue dans l’appareil, chauffée par une résistance, diffuse progressivement la chaleur par rayonnement (transmission de chaleur similaire à celle du soleil) de l’ensemble de la surface du panneau. La plaque rayonnante est protégée par une grille qui laisse passer la chaleur.

Ils présentent l’inconvénient d’être un peu plus encombrants et plus chers à l’achat qu’un convecteur.

Astuces

Convecteurs et rayonnants présentent l’avantage d’être très réactifs, c’est-à-dire qu’ils chauffent rapidement les pièces. Quelques conseils pour tirer profit de cette particularité.

  • Il existe de nouvelles fonctions associées au chauffage électrique qui gèrent au plus près les besoins de chauffage et permettent des économies substantielles : systèmes de détection de présence (chauffage réduit quand la pièce n’est pas occupée) et d’ouverture de fenêtres.  Les économies estimées sont de l’ordre de 25%.
  • La programmation du chauffage (qui va adapter la température à l’usage du logement –jour/nuit, absence-) permet de tirer profit de la réactivité du chauffage électrique pour assurer un bon confort tout en maîtrisant sa facture. Les économies estimées sont de 7 à 10%.

Radiateurs à accumulation

Ces  radiateurs emmagasinent, dans un bloc accumulateur constitué de briques réfractaires, la chaleur produite par le courant électrique pendant les heures creuses du fournisseur d’énergie, lorsque le kWh électrique est moins cher (généralement pendant la nuit), et la restituent lors des heures pleines. Ils sont particulièrement appréciés dans le séjour, le salon ou la cuisine pour leur chaleur enveloppante, ils conviennent bien à la rénovation des logements anciens, difficiles à isoler.

Leur coût est supérieur  à celui des solutions courantes, ils sont plus encombrants mais ils permettent de faire des économies substantielles.

Précautions à prendre :

Pour en tirer un bénéfice financier, assurez-vous d’avoir auprès de votre fournisseur un tarif « heures creuses / heures pleines ») et faites appel à un professionnel pour l’installer afin qu’il asservisse le radiateur au tarif « heures creuses ».

Radiateurs à inertie

Il s’agit de radiateurs qui comportent soit  un corps de chauffe en fonte, ou en aluminium soit un corps de chauffe avec un fluide thermoconducteur (huile, eau). Ils fournissent ainsi une chaleur confortable, similaire à celle d’un chauffage central. Leur coût est toutefois supérieur à celui des solutions courantes.

Radiateurs (aussi appelés à chaleur douce)

Derniers nés des radiateurs électriques, ils constituent la solution la plus performante et la plus économe.

Les radiateurs combinent le principe de la convection et celui du rayonnement : différentes technologies permettent en effet de ralentir la restitution de la chaleur au logement. Ils procurent en permanence à l’utilisateur une sensation de chaleur, tout en maintenant une température de façade homogène.

Ils présentent une grande souplesse d’utilisation et leur régulation est généralement réalisée par un thermostat électronique intégré au radiateur.

Les solutions intégrées

Plancher rayonnant électrique (PRE)

Le PRE est composé de câbles électriques chauffants, reposant sur un isolant thermique servant à orienter le flux de chaleur vers le local à chauffer uniquement.  L’ensemble du système est noyé dans une chape de béton, qui assure la diffusion de la chaleur à la surface du sol.

Le plancher rayonnant électrique diffuse la chaleur par rayonnement assurant ainsi une température ambiante uniforme et confortable. La régulation de la température est aussi facile que pour un radiateur, elle est assurée par un thermostat. Surtout utilisé dans le neuf, il peut aussi être installé à l’occasion d’une rénovation de votre logement mais suppose la réfection des sols.

Plafond Rayonnant Plâtre (PRP)

Le plafond rayonnant plâtre se différencie du plafond traditionnel par l'utilisation de plaques de parement plâtre spécifiques à cet usage. Au-dessus de ces plaques de plâtre, sont positionnés des panneaux chauffants alimentés par une ligne spécialisée.

Il présente l’avantage de chauffer rapidement la pièce, puisque la chaleur émise ne rencontre aucun obstacle contrairement au plancher chauffant (meubles, tapis, etc.). La chaleur est orientée vers l’ensemble de la pièce et offre une sensation de bien-être équivalente au rayonnement du soleil.

Cette solution est généralement destinée aux locaux de hauteur inférieure à 4 m, donc plutôt pour des applications dans les logements, en neuf comme en rénovation. La rénovation s'y prête particulièrement grâce à des hauteurs sous plafond généralement situées à 2,50 m permettant la mise en place d'un faux plafond.

La régulation et la programmation

La régulation garantit votre confort thermique par le maintien d’une température constante dans tout au long de la journée.

La régulation calcule instantanément la différence entre la température réelle mesurée dans la pièce et la température souhaitée (dite de consigne). Elle agit directement sur le fonctionnement du chauffage et tient compte des apports gratuits extérieurs (soleil, nombre d’occupants, appareils de cuisson…).Elle garantit la performance et le confort en limitant les variations de température dans la pièce. Au niveau des émetteurs de chauffage électrique direct (convecteurs, plafond rayonnants, planchers chauffants) la régulation prend la forme d’un thermostat.

La programmation peut compléter utilement la régulation de vos émetteurs de chauffage. Elle permet  d’adapter le fonctionnement de vos appareils de chauffage à votre rythme de vie : diminution de la température pendant la nuit ou les périodes  d’absence, … Un investissement vite rentabilisé !

Quelles sont les précautions à prendre ?

Comme pour tout émetteur de chaleur, veillez à ce que vos émetteurs électriques  puissent assurer au mieux la diffusion de la chaleur :

  • ne placez aucun meuble devant les émetteurs,
  • ne les encastrez pas dans un coffre pour les masquer.

Comment évaluer la performance des produits ?

Des certifications vous permettent de repérer les modèles les plus économes en énergie :

  • Faites appel à des produits certifiés NF Electricité Performance Catégorie C.
  • Pour les radiateurs électriques à accumulation privilégiez les produits certifiés NF Electricité Performance Catégorie 3.
  • Pour les émetteurs type Plancher Rayonnant Electrique et Plafond Rayonnant Plâtre, privilégiez les thermostats portant la marque EUBACcert.

 

Contenu rédigé par le Club de l'Amélioration de l'Habitat.

Partagez