Fenêtres

Quelles sont les différentes solutions ?

DOUBLE VITRAGE DE RENOVATION :(remplacement du vitrage et menuiserie conservée)
DOUBLE FENÊTRES
RENOVATION PARTIELLE : remplacement de l'ouvrant et conservation du dormant.
RENOVATION (ou DEPOSE) TOTALE : remplacement de l'ensemble de la fenêtre, dormant inclus

Quelles sont les précautions à prendre ?

  • Privilégiez les fenêtres dotées de la marque "NF" qui offre une garantie sur la réalité des performances affichées par le fabricant.
  • Le soin apporté à la pose joue un rôle déterminant dans la performance de votre fenêtre installée. Une fenêtre très performante peut s'avérer plus énergivore qu'une autre de moindre qualité si les règles de l'art de la pose ne sont pas respectées. (par exemple mauvaise étanchéité à l'air au niveau de la jonction avec le mur, occasion de fuites de chaleur). Choisissez donc avec soin l'entreprise.
  • Si vous souffrez de nuisances sonores, posez de préférence une fenêtre équipée d'un double-vitrage dit "asymétrique", c'est-à-dire doté de lames de verre d'épaisseur différentes (par exemple 10 mm d'un côté, 4 de l'autre). La capacité d'isolation acoustique du double vitrage est en effet meilleure avec des épaisseurs de verre différentes de part et d'autre de la lame d'air. Pour identifier ce type de fenêtres, vous pouvez vous référer à la certification Cekal (choisir un vitrage AR3 ou AR4) ou à la classe Acotherm de la fenêtre (choisir "AC4")
      
  • Pour les menuiseries métalliques installées ou remplacées, choisir des menuiseries à rupture de ponts thermiques.

Points de vigilance

  • Afin d’assurer le renouvellement d’air, les nouvelles fenêtres doivent impérativement être équipées d'entrées d'air (en particulier dans les pièces sèches), sauf s'il existe déjà des entrées d'air en façade.
  • Les entrées d'air des fenêtres ne doivent pas être percées sur le chantier, mais en atelier ou usine. Les grilles d'entrée d'air peuvent en revanche être installées sur le chantier.
  • Les protections solaires sont indispensables sur les fenêtres de toit et fortement conseillées sur les fenêtres orientées au sud et à l’ouest.
  • La pose de survitrage implique que les châssis peuvent supporter le poids supplémentaire du vitrage ajouté.
  • Si le dormant existant est conservé, attention à ne pas le confiner avec un châssis recouvrant (perte de luminosité, risque de développement de mérules et termites).

Pour en savoir plus consulter le guide Anah

Comment évaluer la performance des produits et des entreprises ?

Pour le choix de vos fenêtres

Pour le choix de votre menuiserie, choisissez une fenêtre "NF" CSTBat pour les fenêtres, porte-fenêtres et bloc baie PVC ou aluminium à rupteur de pont thermique, ou "NF FCBA" pour les menuiseries en bois. La marque "NF" certifie la qualité des menuiseries et sont faciles à trouver : 60% des menuiseries fabriquées en France disposent de cette certification.

  • Pour  apprécier la performance d’une fenêtre, on peut se référer au coefficient « Uw », qui doit être le plus faible possible. Uw correspond aux déperditions de chaleur à travers l'ensemble de la fenêtre : menuiserie+vitrage.
    Le coefficient « Ug » correspond quant à lui aux déperditions de chaleur à travers le vitrage uniquement.
  • La classe Acotherm est un autre moyen d'apprécier la performance thermique et acoustique d'une fenêtre. Le chiffre qui suit l'abréviation Th correspond à la performance thermique, celui qui suit l'abréviation Ac, la performance acoustique. Plus le chiffre est élevé, plus grande est la performance. Nous vous conseillons de privilégier des fenêtres a minima Th9.
    Vous pouvez vous référer au tableau de correspondance Uw/ classe Th Acotherm.
    Au moment du devis, le professionnel pourra vous donner le Uw ou la classe Acotherm des menuiseries qu’il vous propose .
Uw correspondant
(en W/m2.K)
Classe Th
(Acotherme)
2,6 ≥ U > 2,2Th6
2,2 ≥ U > 2,0Th7
2,0 ≥ U > 1,8Th8
1,8 ≥ U > 1,6Th9
1,6 ≥ U > 1,4Th10
U ≤ 1,4Th11
  • Un vitrage performant est un vitrage "4/16/4" (4mm de verre + 16mm d'air ou de gaz + 4mm de verre) , à faible émissivité (le vitrage a fait l'objet d'un traitement spécial qui lui permet de retenir la chaleur à l'intérieur tout en laissant pénétrer les rayons du soleil) et avec remplissage argon (l’argon est meilleur isolant que l’air).
  • Pour les ouvertures orientées aux vents dominants et à la pluie, vous pouvez également vous référer aux coefficients AEV (Etanchéité à l'Air, à l'Eau et au Vent) indiqués sur les fenêtres dotées de la marque "NF". L'étanchéité d'une fenêtre est estimée grâce au coefficient AEV . Vérifier lors du choix de la fenêtre que le coefficient est bon :
    • Perméabilité à l'air Classes : A*1 à A*4 : plus le chiffre est élevé, meilleure est l'imperméabilité à l'air. 
    • Étanchéité à l'eau Classes : E*1 à E*9 : plus le chiffre est élevé, plus la fenêtre est étanche à l'eau. 
    • Résistance au vent Classes : V*A1 à V*A9 : plus le chiffre est élevé, moins la fenêtre se déforme sous l'action du vent.

Pour en savoir plus sur les coefficients AEV pour le choix d'une fenêtre

Pour vous assurer une pose de qualité

Nous vous conseillons de choisir un professionnel certifié Vérisélect "Pose portes et fenêtres". Pour obtenir cette certification, les entreprises s'engagent à :

  • mettre en œuvre des menuiseries produites dans des sites certifiés,
  • respecter les règles de pose,
  • assurer le suivi des chantiers et le servie après-vente,
  • et à respecter leurs délais.

Et Véritas réalise des contrôles sur le respect de ces engagements.

Vous pouvez également rechercher une entreprise "Qualibat".

En savoir plus sur les professionnels qualifiés

Que dit la réglementation ?

Depuis le 3 mai 2007, les travaux de rénovation sont soumis à une réglementation appelée "Réglementation Thermique dans l'existant, élément par élément".

Ne sont pas soumise à cette réglementation :

  • certains types de parois vitrées ou de fenêtres;
  • les cas où les modifications induites par le respect des exigences entrent en contradiction avec des mesures de préservation du patrimoine architecturale.
    • Pour les fenêtres coulissantes, il est obligatoire d'avoir un Uw≤ 2,6
    • Pour les autres fenêtres, il est obligatoire d'avoir un Uw≤ 2,3
    • Dans tous les cas, Ug doit être ≤2.
  • Les fenêtres de toit, installées ou remplacées, doivent être munies de protections solaires mobiles conduisant à un facteur solaire Sw de 0,15 : les protections solaires mobiles extérieures sont réputées satisfaire à cette exigence, les autres non.
  • Les nouvelles fenêtres ou porte-fenêtres installées dans les pièces principales doivent être équipées d'entrées d'air, sauf dans les locaux déjà munis d'entrées d'air en façade, ou d'une ventilation double flux. Le dimensionnement des entrées d'air doit également répondre à certaines exigences .

Pour en savoir sur la réglementation thermique

 

Peut-on bénéficier d'une aide financière ?

Le crédit d'impôt à compter du 1er janvier 2013

Dans le collectif :

  • ces travaux bénéficient d'un crédit d'impôt, au taux de 10% s'ils sont faits seuls
  • 18% dans le cadre d'un bouquet de travaux.

En maison individuelle :

  • on ne peut bénéficier du crédit d'impôt qu'en cas de bouquet de travaux,
  • si moins de la moitié des fenêtres sont concernées, le taux est de 10%
  • 18% si plus de la moitié des fenêtres sont concernées.

Pour les fenêtres verticales pour des travaux effectuées en 2013, ils doivent répondre à l'une des deux combinaisons de critères de performance suivantes (Sw correspond au facteur de transmission solaire) :

  • Uw ≤ 1,3 et Sw ≥ 0,3
  • ou Uw≤1,7 et Sw ≥0,36

Pour les fenêtres de toiture : Uw≤ 1,5 et Sw ≤ 0,36

Pour les doubles fenêtres (seconde fenêtre sur baie) avec double vitrage renforcé, Ug doit être ≤1,8

En savoir plus sur le crédit d'impôt

L'Éco-PTZ

Pour bénéficier de l'éco-PTZ pour le remplacement de menuiseries donnant sur l'extérieur, il faut :

  • pour les fenêtres ou porte-fenêtre : Uw≤ 1,8 W/m².K,
  • pour les fenêtres ou porte-fenêtre muniées de volets : Ujn≤ 1,8 W/m².K
  • pour une seconde fenêtre devant une fenêtre existante : Uw ou Ujn ≤ 2,0 W/m².K.

Il est également possible de bénéficier de l'éco-prêt pour les travaux suivants, mais uniquement s'ils sont réalisés en complément des fenêtres :

  • pour une porte donnant sur l'extérieur : Uw ≤ 1,8 W/m².K
  • pour la réalisation d'un sas donnant sur l'extérieur : Uw ou Ujn ≤ 2,0 W/m².K.
    Pour bénéficier de ce prêt, il faut soit réaliser une autre catégorie de travaux éligible à l'éco-PTZ, soit faire réaliser une étude thermique.

En savoir plus sur l'éco-PTZ

 

Contenu rédigé par le Club de l'Amélioration de l'Habitat.

Partagez