Comment choisir un professionnel ?

Choisir l’entreprise à qui l’on va confier ses travaux de rénovation est souvent difficile, tant celle-ci va conditionner la pertinence des choix techniques, la qualité de la réalisation et la maîtrise du chantier.

Voici quelques conseils pour vous aider à faire le bon choix : une entreprise techniquement compétente, pratiquant des prix raisonnables et respectant ses délais.

Repères sur les différents types d’intervenants possibles

Il existe différents types de professionnels du bâtiment, plus ou moins adaptés selon l’ampleur des projets et de votre situation :

  • L’artisan ou l’entreprise du bâtiment spécialisée :
    • Il prend en charge les travaux correspondant à sa compétence et s’engage directement sur la qualité de ses prestations.
    • Vous intervenez directement sur le choix et la négociation avec l’entreprise,
    • Si votre projet implique plusieurs corps d’état, cela provoque un risque de dérapage de planning, car son intervention ne peut parfois commencer qu’une fois la prestation d’une autre entreprise achevée.
    • À savoir : de façon à pouvoir proposer une offre plus globale de travaux à leurs clients, avec un seul interlocuteur, certains artisans du bâtiment se structurent en groupement d’entreprises.
  • L’entreprise « tous corps d’état » :
    • Elle prend en charge la réalisation de tous les travaux. Il s’agit le plus souvent d’une entreprise de gros œuvre – maçonnerie qui sous-traite les autres interventions.
    • Elle s’engage sur le délai de travaux et se charge de la coordination,
    • Vous ne maîtrisez en revanche pas le choix de ses sous-traitants.
  • Le maître d’œuvre :
    • Selon la mission que vous lui confiez, il vous accompagne sur tout ou partie de votre projet : définition des travaux, consultation et choix des entreprises, suivi de votre chantier, réception des travaux. Il peut s’agir d’un architecte, ou d’un spécialiste en bâtiment.
    • Vous bénéficiez de sa vigilance en matière de qualité d’exécution des travaux et de respect des règles de l’art.
    • Il présente un intérêt surtout pour des travaux importants faisant intervenir différents métiers
    • Son intervention a un coût : habituellement de 10 à 12% du montant des travaux
  • Le contractant général (aussi appelé « ensemblier ») :
    • Le principe est similaire à celui de la maîtrise d’œuvre,
    • C’est cependant lui-même qui contractualise directement avec les entreprises qui interviennent sur le chantier (vous évitez ainsi de contractualiser d’une part avec le maître d’œuvre, d’autre part avec les entreprises). Le principal avantage est que vous disposez d’un interlocuteur unique.
    • Ce type de professionnel intervient fréquemment en construction neuve et il existe encore peu de contractants généraux intervenant en rénovation. Toutefois, plusieurs d’entre eux se sont fédérés notamment au sein de l’association Thermorénov : http://www.renovationdemaison.net/ et du groupe Les Architecteurs : http://architecteurs.fr/

Les astuces pour trouver un professionnel compétent

La meilleure façon de trouver un « bon » professionnel reste le bouche à oreille.

Si vous avez des proches qui vivent près de chez vous, n’hésitez pas leur demander leur opinion sur les entreprises auxquelles ils ont fait appel sur quelques points clés :

  • L’entreprise a-t-elle donné des conseils techniques ?
  •  À-t-elle bien été à l’écoute de son client et de ses attentes ?
  • S’il y a eu plusieurs devis, comment se situaient ses prix par rapport aux autres ?
  •  À-t-elle respecté ses délais et, dans le cas contraire a-t-elle prévenu son client et expliqué ce qui était à l’origine du retard ?
  • Dans quel état a-t-elle laissé le logement à la fin des travaux ?
  • Et, bien évidemment, la satisfaction de vos proches par rapport aux prestations !

Si vous avez déjà fait appel à une entreprise qui vous a donné satisfaction, vous pouvez aussi lui demander de vous conseiller des entreprises d’un autre corps d’état.

Les entreprises sérieuses travaillent souvent entre elles. D’ailleurs, si vos travaux nécessitent l’intervention de plusieurs professionnels, vous aurez parfois intérêt à faire appel aux entreprises du réseau de celui que vous connaissez déjà : la coordination se passe souvent bien mieux entre des entreprises qui ont des habitudes de travail communes.

Si vous ne pouvez pas vous appuyez sur le bouche à oreille, quelques pistes :

  • Consultez avant tout les listes d’entreprises disposant de signes de qualité, notamment ceux qui sont « Reconnus Garants de l'Environnement (RGE) ».

Vous pouvez aussi :

  • vous rendre chez les grossistes en matériaux et équipements, qui connaissent bien les entreprises locales. Cela vaut surtout si vous envisagez des travaux importants

Quelles sont les précautions indispensables ?

À moins que l’entreprise ne vous soit conseillée par un proche, vérifiez qu’elle est en conformité avec ses obligations légales. Elle doit :

  • être immatriculée au registre du commerce et des sociétés ou, pour les artisans, à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat : n’hésitez pas à leur demander un extrait K-Bis ou leur carte d’artisan
  • disposer d’une assurance couvrant ses responsabilités civiles,
  • être couverte pour les travaux qu’elle va exécuter chez vous par une garantie décennale. Celle-ci garantie pendant 10 ans les dommages causés par les travaux qui pourraient compromettre la solidité de l’ouvrage et le rende impropre à sa destination. N’hésitez pas à demander les références du contrat d’assurance, ou, mieux, à les faire figurer sur le devis. Vous pouvez aussi demander à voir le certificat d’assurance.

Renseignez-vous également auprès de l'entreprise pour savoir si c'est bien elle qui réalisera les travaux. En effet, la pratique de la sous-traitance est courante dans le secteur du bâtiment. Si l'entreprise envisage de faire appel à un sous-traitant, demandez à voir le contrat de sous-traitance. Car en l'absence de contrat, vous risquez de ne pouvoir bénéficier de la garantie décennale en cas de problème.

Une fois identifiées les entreprises, demandez plusieurs devis

Cela vous permettra de comparer les prestations proposées, les matériaux utilisés et les prix pratiqués. Un devis doit être précis, avec des informations indispensables comme le détail des travaux, les montant postes par postes hors taxe et TTC, ainsi que la date de début du chantier et sa durée. Demandez à l’entreprise de faire figurer les performances des matériaux et équipements, de façon à vérifier qu’elles permettent bien de bénéficier des aides financières (crédit d’impôt, éco-prêt à taux zéro, certificats d’économies d’énergie). Si le devis mentionne des équipements certifiés, vous pouvez demander à voir les certificats de ceux-ci.

Points de vigilance

Sachez que dès que vous le signez, le devis prend la valeur de contrat.

Si vous l’avez signé à votre domicile, notamment en cas de démarchage commercial, vous avez toutefois un délai de rétractation de 7 jours.

 

Contacter plusieurs entreprises vous permet aussi d’apprécier la qualité du contact et la maîtrise technique de votre interlocuteur. Une visite de chantier ne se fait pas en 10 minutes ! Le représentant de l’entreprise doit vous poser beaucoup de questions pour bien comprendre vos souhaits et pour y répondre le mieux possible pour l’établissement du devis et l’exécution des travaux. Et il doit y répondre de façon précise. 

Pour savoir quelles questions aborder avec lui, consultez notre rubrique « Solutions techniques » : elle vous aidera à identifier les points particuliers à discuter.

Évitez toutefois de demander trop de devis ! Pensez que cela représente toujours pour l’entreprise du temps, donc de l’argent. Vous risquez par ailleurs de ne plus être en mesure de les comparer. Disposer de trois devis apparaît dans la plupart des cas suffisant.

Enfin, évitez de choisir le devis le moins cher : un prix plus élevé peut souvent être justifié par des prestations de meilleure qualité. 

Astuces

Demandez aux professionnels consultés des références et des coordonnées d’anciens clients, et n’hésitez pas à les consulter pour avoir leurs retours. 

Une fois l’entreprise choisie, quelques conseils

  • Au début des travaux, demandez un planning des travaux avec une date de démarrage et une date de fin.
  • Prévoyez le dernier versement après la réception des travaux : cela vous permettra si nécessaire d’avoir un moyen de pression sur le professionnel pour qu’il finalise les prestations qui ne donneraient pas satisfaction.

 

Contenu rédigé par le Club de l'Amélioration de l'Habitat.

Partagez