Les différents types de bilans énergétiques de votre logement

Avant de vous lancer dans un programme de travaux de rénovation thermique, faire réaliser une évaluation préalable de votre logement et de ses performances peut vous apporter une aide précieuse. Elle permettra en effet, selon les caractéristiques de votre logement, de déterminer les actions les plus efficaces pour diminuer votre facture.

Il existe plusieurs niveaux de diagnostics possibles, dont la précision et le prix varient en fonction du type d’évaluation, du type de professionnel mobilisé et du temps que ce dernier passera dans votre logement.

Ces diagnostics énergétiques permettent pour la plupart d’obtenir l’étiquette énergétique de votre logement sur la base d’un calcul dit « conventionnel » (c’est-à-dire théorique, établi à partir de moyennes nationales) et non pas de vos consommations réelles. L’étiquette indique si votre logement est performant ou non (il est alors classé de A – très performant – à G) et votre consommation annuelle théorique en kWhep/m2/an.

Actuellement en France, la consommation moyenne des logements se situe autour de 240 kWhep/m2/an, ce qui correspond à une étiquette E.

Sur cette base, l’évaluation énergétique peut permettre de faire des simulations de travaux et des gains énergétiques qu’ils pourraient vous permettre de réaliser.

Décryptage des offres, des plus succinctes aux plus approfondies… 

Partagez